Success in French - Ecritures Sans Frontires 2018

By Elaine Kelly | Posted: Tuesday October 16, 2018

This is the inaugural year of this creative writing competition for students of French in New Zealand. It was set up and run by Glynn Strange, formerly of the School for Young Writers in Christchurch. He has teamed with Pascal Dupin a professor in Vendme in France who passed the final judgements on the work submitted by New Zealand students.

We are proud to announce that Mohamad Taha, Year 13 French has been placed second in this competition, winning a book prize and some stationery courtesy of the French Embassy in Wellington. Mohamad was tasked with completing a story from a starter “amorce”. Not easy to do in one’s own language never mind in French. He worked very hard on this piece of creative writing which he was able to use as part of his submission for his NCEA writing portfolio in French. This particular piece was instrumental in gaining him an Excellence award for this internal standard. In his writing, Mohamad in part references his former life in Syria in an interesting and poignant way.

When passing judgement on Mohamad’s work, Pascal Dupin said “ Le deuxième texte de ma “short list” est celui de Mohamad Taha. Ce texte est réfléchi et intéressant. Il offre une vision positive et optimiste de la vie en adéquation avec l’amorce. L’écriture est globalement correcte. Texte un peu court cependant, sinon je l’aurais mis en numéro un.”

Roughly translated Mohamad has been commended for writing a positive piece which takes an optimistic view of life with generally correct spelling and grammar. Pascal says that had Mohamad’s piece been slightly longer, he would have given him first place.

Anyone who meets Mohamad will know that determination and optimism are two words which sum him up best. This prize is a testament to his relentless hard work and perseverance which have helped him excel. Together with the respect he has for the value of learning, Mohamad truly is a student who honours his education and the boys who have gone before him, fully embracing all of Otago Boys’ core values. It has been my honour to teach him French this year.

Félicitations, Mohamad!

Here is his short story. The first paragraph is the starter “amorce” :

« Le vrai courage ne se laisse jamais abattre... » Pour tenir, Gaspard s’accrochait à ces mots d’Eulalie. Des mots empruntés à Fénelon, un auteur oublié qu’elle aimait convoquer quand le désespoir pointait. Gaspard ne baissait les bras qu’à de rares occasions. Mais là, son moral était au plus bas. Il avait mal. Vraiment très mal. Et il se sentait seul. Vraiment très seul. Gaspard affronta beaucoup de situations méchantes dans sa vie et ces situations ont laissé un grand trou dans son âme, un trou qui est impossible à combler. Avec l’obscurité en engloutissant son esprit, Gaspard voit sa vie et réalité comme une prison qui est solitaire, une prison qui n’a pas de sortie. Gaspard a toujours voulu échapper à sa prison, il a toujours voulu être un oiseau libre qui peut monter en flèche à travers le ciel sans être attaché aux charges qui regroupe dans sa poitrine.

Gaspard comme tous les autres étudiants, a une vie scolaire. Il va au lycée pour apprendre mais toutes les choses qu'il apprend s'enfuient de sa tête. Dans un matin froid, comme Gaspard marche à son lycée, il se souvient de ces mots encore. 'Le vrai courage ne se laisse jamais abattre'. Gaspard craint qu'il n'ait jamais ' le vrai courage' pour qu'il puisse surmonter tous les obstacles qui l'empêchent d'atteindre son rêve. Sa vie est pleine d'obstacles et déceptions qui l'ont transformé en un garçon sans coeur. Il était déçu d'apprendre que son meilleur ami ne reviendrait pas. Il était déçu quand son père est mort sans pouvoir dire adieu. Il était très déçu qu'il était oublié dans ce monde sombre sans famille, amis, sentiments et plus important encore, sans la volonté de tenir bon. Des larmes coulèrent sur sa joue à cause de ces mémoires tristes.

Il n'a pas remarqué les choses importantes jusqu'à c'était trop tard, quand il les a déjà perdues. C'est similaire pour tout le monde. Personne n'apprécie pas les bonnes choses et quand ils disparaissent, leur monde est bouleversé et leur vies deviennent très misérable.

Dans la salle de classe, Gaspard regarde par la fenêtre et une chose spectaculaire arrive. Soudainement, toutes les choses ont gelé, les gens, les oiseaux et les nuages dans le ciel. Le temps s'arrêta. L’horloge a cessé de fonctionner. Gaspard s'est levé pour examiner tout autour de lui. C’est bizarre! Il peut passer à travers les gens congelés. Avec sa capacité de le faire, Gaspard commença à lire l'histoire des gens au hasard. Gaspard s'est toujours demandé si les autre gens sont malheureux comme lui. Gaspard lit les histoires des autres gens et il commence à voir comment ils vivent. En voyageant à travers le temps et l’espace, il a la chance de pouvoir visiter les gens autour du globe et entrer dans leur vies.

D'abord, Gaspard a trouvé par hasard une famille monoparentale de cinq enfants. Gaspard voit dans leur passé et présent. Cette famille n'a pas de foyer stable, mais ils ont une seule petite chambre pour tous. À cause de la pauvreté, les membres de la famille ont besoin de travailler très fort, y compris les enfants. Ils ne peuvent pas aller à l'école pour apprendre parce qu'ils ont besoin de soutenir la famille. Malgré toutes ces luttes , Gaspard a observé qu’il y avait du bonheur parmi eux .Gaspard était choqué.

Gaspard continue à voler à travers le temps et le monde. Il découvre une petite fille qui a beaucoup d’histoires à partager avec le monde. C’est seulement en pleurant que l’on découvre la vérité dans ses yeux. Elle est une réfugié qui a échappé à la guerre et aux conflits quotidiens. Toute sa famille est morte. Elle a été abandonné dans ce monde, très seule. Malgré tout, son visage porte souvent une sourire. Gaspard ne comprends pas comment c’est possible de rester optimiste face à de tels défis.

Le paysage a changé autour de Gaspard, soudainement, Gaspard se déplace à travers le ciel. Comme Gaspard vole, un homme qu'est assis dans un fauteuil roulant a attiré son attention. On voyait à l'expression de son visage qu'il avait beaucoup de pensées qui faisaient rage dans sa tête. Un accident de voiture a confiné l'homme à un fauteuil roulant. Cet accident lui a volé

ses rêves et ses espoirs. Son objectif était d'être un coureur olympique. Toutefois, l'homme était plein d'espoir et d’acceptation. En fin de compte, le vent souffle de plusieurs façons que navires ne désirent pas. Gaspard n'a jamais accepté sa vie et cela n'a pas lui donne la tranquillité d'esprit.

Après tous ces rencontres, Gaspard était très surpris par comment chacun d'entre eux avait une vie qui était pleine d'événements épouvantables, mais tous ont dû faire face à ces situations en étant optimiste et plein d'espoir et de bonheur. Dans la vie, il y a beaucoup de choses qui peuvent détruire une personne, mais pour vivre heureux, il est nécessaire que les gens apprennent à être patient et optimiste.

Gaspard s'est rendu compte que ce sont des gens qui n'ont pas beaucoup qui sont très heureux. Comment ils essaient toujours de profiter au maximum de leur vie, parce que, ces gens veulent gagner de nouvelles expériences au lieu de choses matérialistes comme l'argent.

Gaspard se trouve de nouveau dans la salle de classe est tout est de retour à la normale. à ce moment-là, Gaspard savait qu'il devrait changer sa vie. Il devait apprécier toutes les choses qu'il n'apprécie pas.

Gaspard a commencé à sourire plus, être gentil, accepter et plus importante, il apprend comment passer à autre chose et avancer dans sa vie et cela fait toute la différence.